Communiqué - Covid et pratiques du théâtre en amateur en Bretagne


_ .
.

Le théâtre amateur en Bretagne, un élan créatif et citoyen indispensable
_ .
.

Art Dramatique Expression Culture : depuis 50 ans, nos associations accompagnent et soutiennent toutes les personnes qui pratiquent le théâtre par passion, en amateur. Avec plus de 750 troupes identifiées en Bretagne (en dehors de tous les stages et ateliers réguliers pour enfants et adultes), notre région est historiquement très active dans ce domaine. Les créations théâtrales sont nombreuses, les festivals et évènements publics y sont foisonnants. Que ce soit à l’ADEC 56 basée à Josselin ou à l’ADEC-Maison du Théâtre Amateur à Rennes, le théâtre amateur sous toutes ses formes est bien vivant et innovant ! Des comédies aux pièces de répertoire, du théâtre d’impro aux textes contemporains, le théâtre amateur embrasse aujourd’hui une grande diversité d’esthétiques artistiques et permet sans cesse la découverte de l’art à des publics variés. Nos lieux ressources, nos salles de spectacles et nos bibliothèques théâtrales sont d’ordinaire très sollicités et font chaque jour la démonstration de leur utilité.
_ .

Hélas, depuis presque un an, tout ou presque est à l’arrêt. Et si les ateliers pour les mineurs, les projets d’éducation artistique et les ateliers avec des personnes en fragilité sont autorisés depuis peu, l’immense majorité des amatrices et amateurs de théâtre, de danse et de musique est à l’arrêt.
_ .

Non seulement les spectacles et festivals sont suspendus mais, à la différence des artistes professionnels, les répétitions elles-mêmes sont interdites. Aucun aménagement n’est envisagé (travail en demi-groupes, masque obligatoire, protocole strict dans les lieux de répétition), aucun calendrier de reprise n’est à l’étude, l’horaire du couvre-feu s’ajoutant aux contraintes à prendre en compte. Pire, il semble n’y avoir aucune urgence à soulever cette question, les répétitions de théâtre en visioconférence semblant devenir un ersatz dont il faut se satisfaire pour de longs mois encore.
_ .

Or, les amatrices et amateurs de théâtre, c’est nous, c’est vous, dans chaque quartier urbain ou chaque commune rurale. Et cette hibernation sans fin est longue et difficile pour chacun tant le besoin de créer est fondamental.
_ .

Pas de projets possibles avec les étudiants et les jeunes adultes qui auraient tant besoin d’espaces de liberté et d’expression en ce moment. Pas d’ateliers ou de stages pour les adultes, salariés, en recherche d’emploi ou retraités, pour qui la pratique d’un art est le sel de la vie. Pas de retrouvailles possibles pour les troupes intergénérationnelles qui créent une richesse inestimable sur leur territoire en incarnant un lien direct entre les citoyens et la création artistique. Pas de spectacles et donc moins de recettes pour les associations locales qui payent d’habitude l’intervenant professionnel à leurs côtés. Pas de représentations et donc pas de droits versés aux auteurs et autrices pour les textes joués. Arrêter la pratique en amateur, c’est aussi bloquer d’autres maillons de la création artistique et augmenter leur précarité.
_ .

Il ne s’agit pas là uniquement d’une question de moyens, il s’agit de l’importance que l’on accorde à l’épanouissement individuel au sein d’une création collective. Il s’agit de l’impossible mise en acte de nos droits culturels : non seulement le libre accès aux œuvres et aux cultures multiples mais aussi la capacité de les fabriquer ensemble, quel que soit notre âge, notre métier ou notre place dans la société. Il s’agit de la nécessité intime et sociétale de faire sens, d’interroger, de rire, de critiquer, de construire aujourd’hui et de rêver demain. Il s’agit de la manière de faire face aux épreuves, il s’agit de faire corps.
_ .
_.

A quand une réelle prise en compte de toute la richesse de la pratique en amateur, dans ses dimensions sociale, culturelle et artistique sur tous les territoires ?
A quand l’élaboration raisonnée d’un calendrier de reprise des activités des professionnels et des amateurs dans les arts et la culture ?
A quand le plaisir et l’espoir de nous retrouver ?

Véronique Rengeard

Présidente de l’ADEC - Maison du Théâtre Amateur

Aurélie Masselot

Présidente de l’ADEC 56

Elise Calvez

Directrice de l’ADEC - Maison du Théâtre Amateur

Anne-Cécile Voisin

Déléguée de l’ADEC 56


Agenda

 

2020

>>

 

Avril

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123